La plantation de l’or

Effendi emprunta quelques d’or et, enfourchant son , sortit de la ville. Assis sur le sable du , il se mit à semer son or. A cet instant, le vint à passer ; il regarda, étonné, cette curieuse et dit : « Mon cher Effendi, comment pourrais-tu devenir en plantant si peu d’or ? Il faut en davantage. Viens dans mon , chercher autant d’or que tu voudras. Naturellement, nous devenons et, quand l’or aura poussé, je me contenterai de huit parts sur dix de la .