Le retour des fleurs

Un grand s’abattit sur la nature ; toutes les fleurs, celles des bois, celles des prairies, celles des collines, celles des bords de mer, celles du long des et celles des lacs moururent . Il n’y en eut pas une seule qui survécut. Le pays, si beau et si fleuri devint rapidement un . Tous les animaux, les oiseaux, les papillons, les insectes s’enfuirent après la des fleurs. Pour voir les fleurs, les ne pouvaient user que de leur . Mais les enfants, qui n’avaient jamais connu ces , ne voulaient pas croire les .