La petite esclave

Près de l' où Coucou se trouvait, les de la ville allaient et venaient, vaquaient à leurs occupations. Lentement les et les sons étranges commencèrent à s'infiltrer à travers les sombres de Coucou. Impossible d'ignorer le des lourds chariots sur le pavé, les claquements des des charretiers, ni les appels des vantant leur marchandise. De l'autre côté de la , une femme plongeait un balai dans un d'eau savonneuse. Coucou suivait du l'eau qui descendait. Personne ne la surveillait. Elle était ; elle pouvait s'en aller sans et se perdre dans la foule…