Au bord de l'eau

Pas un fil de vent n'agit les feuilles ; pas une fibre ni une écorce ne craqu ; pas une brindille ne tomb dans l'eau, cette nuit-là. A quelques doigts de l'eau, ma nuque repos dans l'herbe. Je ne bouge pas ; j'ét bien caché ; je pouv épier la vie des étangs. Depuis que j'av posé ma tête contre la terre, je percev une faible vibration. Je tend mon bras et touch l'eau. Elle ét tiède. J'y laiss tremper ma main et ne bouge plus.