L'automobile

A vrai dire, Papa ne conduisait pas bien du t. Mais il conduisait vite. Nous étions tous és, surtout Maman. Elle occupait toujours le s avant à côté de lui, avec les deux plus petits sur les ge, et passait son temps à aer le bras de Papa ou à fermer les yeux d’an. A chaque tour, elle eait de faire un bou de son c aux bébés pour les protéger de ce qu’elle imaginait devoir être la m ou la mort.
«Pas si vite, Frank, pas si vite », mait-elle, les dents serrées.
Mais Papa ne fait pas mine d’entendre.